5 sites web à impact positif sur l’environnement

L’idée que l’empreinte écologique d’Internet est plus grande que celle de l’industrie aérienne est encore peu répandue. Et même si l’impact de chaque internaute est infime, c’est comme souvent la masse qui crée le problème. Or la population ayant accès à Internet augmente à un rythme extrêmement rapide, multipliant ainsi le nombre de personnes utilisant des services numériques.

Internet est un outil fabuleux et il est aujourd’hui inimaginable de s’en passer. 

  • Il permet de conserver un lien avec des personnes isolées
  • Il permet d’apprendre tout et n’importe quoi
  • Il permet de communiquer n’importe quelle idée à grande échelle et en très peu de temps
  • Il permet de collaborer avec des gens à l’autre bout de la planète
  • Il permet aussi, pour beaucoup de personnes, de maintenir une activité professionnelle pendant une pandémie telle que la Covid-19
  • etc…

La liste de ce que permet la magie d’Internet est longue. Et l’objectif du web durable n’est certainement pas de s’en passer mais plutôt de mieux créer (et utiliser) Internet et les outils qui nous permettent d’y accéder.

Cet article a pour but de présenter rapidement ce qu’est l’éco-conception web et de parler ensuite d’un autre moyen, ou plutôt d’un moyen complémentaire, de réduire l’empreinte écologique d’Internet: via l’impact positif.

Qu’est-ce que l’éco-conception web ?

Eco-concevoir un site Internet, c’est faire en sorte de construire un site web dont les émissions carbone soient les plus faibles possible

L’un de mes premiers articles explique pourquoi le web ne peut pas être écologique. En effet, un site Internet nécessite le stockage de données dans un centre de données qui consomme de l’électricité pour que ces données soient accessibles 7j/7 et 24h/24. Et pour se rendre sur un site web, nous devons utiliser notre téléphone, tablette ou ordinateur qui nécessitent d’être rechargés pour fonctionner.

L’éco-conception web comprend les optimisations techniques mais également les optimisations créatives. Ces deux volets ont pour objectif d’améliorer la performance du site ainsi que l’expérience utilisateur. Si vous souhaitez en savoir plus sur les optimisations sur l’aspect créatif, je vous invite à jeter un œil à mon article bilan qui résume tous les apprentissages que j’ai pu acquérir en 30 jours d’apprentissage intensif sur ce sujet.

5 sites web à impact positif 

De par leur mission, certains sites web créent un impact positif sur la planète.

Qu’ils soient éco-conçus ou pas, je trouve intéressant de mettre ces initiatives en avant car elles contribuent à compenser d’une certaine manière l’empreinte carbone de ces services web. 

Voici 5 sites web que j’utilise à titre personnel et qui ont, de par leur activité ou leur mode de fonctionnement, un impact positif sur l’environnement.

Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche qui offre une belle alternative à Google. 

Le concept est très simple: Ecosia utilise le revenu des publicités présentes sur les pages de résultats de recherche pour planter des arbres partout dans le monde.

Une option sympa que je viens de découvrir en rédigeant cet article, c’est le petit icône “feuille verte” qui est présenté à côté des résultats de recherche pour des entreprises et organisations ayant un impact positif sur la planète. 

Label "feuille verte" du moteur de recherche Ecosia
Le label « feuille verte » d’Ecosia

Concernant les critères de sélection des sites web ayant ce petit icône, voici ce que dit Ecosia:

“Nous pensons que les entreprises et les organisations propriétaires des sites Web portant ce label « feuille verte » partagent notre mission. Elles ont été évaluées, le cas échéant, par des organismes de normalisation écologique telles que Economy for the Common Good, Rainforest Alliance et NATRUE. Comme Ecosia, nombre de ces entreprises sont certifiées B Corp.”

LeBonCoin

Leboncoin est une plateforme de petites annonces de biens d’occasion entre particuliers. En prônant la réutilisation plutôt que l’achat d’objets neufs, elle contribue à réduire le volume de déchets et la production de nouveaux objets. 

Vinted

Vinted est une friperie en ligne qui permet de vendre, d’acheter, et d’échanger des vêtements et accessoires d’occasion. Tout comme Leboncoin, en facilitant l’accès à des vêtements d’occasion, et en rendant cette pratique « tendance », Vinted permet de réduire le volume de vêtements jetés ainsi que le nombre de vêtements achetés neufs.

HomeExchange

HomeExchange est une plateforme d’échange de maison. En permettant d’échanger sa maison contre une maison ailleurs dans le monde pour passer ses vacances, HomeExchange ne contribue pas au tourisme de masse et à la création de complexes hôteliers.

LaRucheQuiDitOui

La Ruche qui dit Oui est une plateforme de vente de produits alimentaires en circuit court. La sélection des produits proposés est personnalisée en fonction de la ruche choisie (là où l’utilisateur viendra récupérer ses produits). Chaque ruche travaille avec des agriculteurs-producteurs locaux, dans un rayon de 60km en moyenne autour de la ruche ce qui permet de réduire considérablement les émissions carbone liées au transport. Les produits ne transitent pas non plus par des intermédiaires ce qui permet une juste rémunération des producteurs.

Et vous ? Quels sont les sites ou applications à impact positif que vous utilisez ?

Je suis toujours très curieuse de découvrir de belles initiatives qui nous permettent d’adopter un style de vie respectueux de l’environnement alors n’hésitez pas à partager vos petites pépites en commentaires !

Vous pouvez contribuer à créer un web plus respectueux de la planète en partageant cet article pour éveiller les consciences :)

12 commentaires

  1. Bonjour 🙂 je suis ravie d’en apprendre plus sur le sujet. Je pensais que l’article allait traiter de ce qui peut rendre plus écologique le fait d’utiliser internet mais d’après ce que je comprends, ce n’est pas trop possible ? y a t-il par exemple des serveurs qui stockent les données internet grâce aux énergies renouvelables ? Sinon, je me suis déjà mise aux 4 premières références dont tu parles. (bon, vinted je l’utilise jamais). Et aussi, je me demandais avec Ecosia, … qui plante les arbres ?? (concrètement)

    1. Hello Bastienne 🙂 Si si, il est tout à fait possible de mieux utiliser Internet en commençant par mieux créer les sites Internet. Tu trouveras de nombreux articles à ce sujet sur ce blog. Et en effet, comme tu le mentionnes, l’une des premières actions est de choisir un hébergeur vert. Tu trouveras plus d’information à ce sujet dans cet article: https://www.webdesignfortheplanet.com/choisir-hebergeur-vert/.
      Pour ce qui est d’Ecosia et de qui plante les arbres, d’après ce que j’ai pu voir, ils ont une équipe dédiée pour planter les arbres, tu peux aller voir leur chaîne YouTube, ils postent pas mal de vidéos sur leurs opérations de plantation d’arbres.

    2. Bonjour Bastienne,
      On peut aujourd’hui récupérer la chaleur des serveurs pour chauffer des bâtiments, et ainsi réduire la consommation d’énergie liée à leur refroidissement. J’en parle ici : https://wp.me/p9daJA-1Fk.
      Et pour Ecosia, pour ma part, j’ai compris qu’ils financent les programmes de reforestation à partir des revenus publicitaires. Plus d’infos ici https://wp.me/p9daJA-Np

  2. Je pense à ces 2 autres moteurs de recherche :
    Ecogine est un moteur associatif, donc sans but lucratif, français, dont les comptes sont publics, qui compense ses émissions carbone, et qui reverse tous ses bénéfices à des organisations environnementales. En prime, il s’illustre de belles images, pour mon plus grand plaisir.
    Avec Lilo, on accumule des points sous forme de « Gouttes d’eau », que l’on reverse à l’organisation de son choix. Un peu comme Ecosia, mais avec une vocation plutôt sociale et culturelle.

  3. Ah…autant pour moi. J’ai pensé que vous auriez donné des pistes pour rendre nos blogs moins consommateurs en énergie et donc plus respectueux de la planète. Toutefois, je découvre du coup des alternative à mon moteur de recherche préféré et en tapant un mot clé de mon blog, je me retrouve bien classée…super !!!j’adopte Ecosia que je ne connaissais pas. (les autres oui)
    Merci donc pour cet article instructif.

  4. Bonjour Nathalie, en plus d’Ecosia et Leboncoin, j’utilise Recyclivre pour acheter des livres d’occasions. On peut aussi y faire don de ceux qu’n ne lit plus pour leur offrir une seconde vie. J’en dis plus dans cet article https://wp.me/p9daJA-1sF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *