Choisir un hébergeur vert

ConcrĂštement, par oĂč on commence ?

Il y a quelques semaines, lorsque j’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser au sujet de la sobriĂ©tĂ© numĂ©rique et plus particuliĂšrement de l’Ă©co-conception d’interfaces web, j’ai d’abord cherchĂ© une formation sur le sujet. Je voulais savoir comment penser des designs d’interfaces qui seraient les moins gourmands possibles en termes de consommation d’énergie. Malheureusement, je n’ai pas trouvĂ© grand chose


…mais la bonne nouvelle, c’est que ça arrive petit Ă  petit 🙂

Alors j’ai commencĂ© Ă  farfouiller sur le web anglophone pour m’auto-former en lisant des articles sur ce sujet. Et la premiĂšre chose que j’ai apprise n’est pas vraiment liĂ©e Ă  la conception d’un site web mais plutĂŽt au choix de l’hĂ©bergeur web.

Sans essayer de faire un cours sur le rĂ©seau d’Ă©lectricitĂ©, il m’a paru important de comprendre son fonctionnement. Pour faire simple, l’Ă©nergie produite est transportĂ©e du lieu de production (les centrales) au lieu de consommation (chez nous) par tout un rĂ©seau de cĂąbles, sous-terrains ou aĂ©riens. Que l’Ă©nergie produite soit verte ou pas, tout passe par les mĂȘmes cĂąbles et c’est donc le mĂȘme mix que nous consommons tous si nous sommes reliĂ©s au rĂ©seau.

Ce qui veut dire qu’en souscrivant Ă  un fournisseur d’Ă©nergie verte, on ne reçoit pas une Ă©nergie plus verte que son voisin qui aurait souscrit Ă  un fournisseur non vert. En revanche, on soutient financiĂšrement le dĂ©veloppement des Ă©nergies vertes en permettant d’installer plus d’Ă©oliennes ou de panneaux solaires pour que la part d’Ă©nergie verte dans le rĂ©seau d’Ă©lectricitĂ© prenne une place de plus en plus importante.

Pourquoi choisir un hébergeur vert ?

Cette premiĂšre action paraĂźt ĂȘtre la base pour tout site souhaitant se revendiquer comme Ă©colo. Et c’est encore plus vrai pour les sites Ă  fort trafic.

La raison est trĂšs simple puisque plus il y a de personnes qui consultent et interagissent avec votre site ou app, plus il y a de requĂȘtes envoyĂ©es au serveur et d’informations transfĂ©rĂ©es. Et plus la consommation d’électricitĂ© est grande.

Alors ce n’est certes pas l’hĂ©bergeur qui va dĂ©terminer le nombre de visiteurs de notre site web – et donc le volume d’énergie consommĂ©e pour son fonctionnement – en revanche, c’est bien lui qui choisit avec quel fournisseur d’énergie il travaille. Energie verte ou pas verte.

La meilleure et la plus efficace des maniĂšres pour avoir un site web “eco-friendly” est donc de choisir un hĂ©bergeur vert. Autrement dit, un hĂ©bergeur qui s’engage Ă  utiliser une source d’énergie renouvelable. 

Comment choisir ?

Petite mise en garde avant de “passer au vert”: attention au greenwashing qui s’immisce un peu partout. Les consommateurs Ă©tant de plus en plus conscients des problĂ©matiques environnementales, de plus en plus d’entreprises utilisent l’écologie comme un argument de vente – et aussi pour se donner bonne conscience – mais les coulisses rĂ©vĂšlent parfois quelques incohĂ©rences avec le devant de la scĂšne. Alors prudence !

Pour vous aider Ă  choisir votre hĂ©bergeur vert, je vous renvoie vers le site OpportunitĂ©s Digitales qui a fait un article trĂšs dĂ©taillĂ© sur la thĂ©matique de l’hĂ©bergement vert, avec un comparatif des meilleurs hĂ©bergeurs vert en 2021

Infomaniak, HostPapa et PlanetHoster sont souvent citĂ©s dans le top des classements français donc vous pouvez y jeter un Ɠil et voir si l’un d’eux pourrait rĂ©pondre Ă  vos besoins.

Vous pouvez contribuer à créer un web plus respectueux de la planÚte en partageant cet article pour éveiller les consciences :)
  •  
  •  
  •  
Publié le
Catégorisé comme Agir

2 commentaires

  1. Cette fois, je suis dans le vert ! J’ai choisi Infomaniak pour hĂ©berger mon blog, aprĂšs avoir Ă©tudiĂ© les hĂ©bergeurs sous le prisme de l’Ă©cologie. Je ne suis pas mĂ©contente 🙂

  2. Et connais-tu Ouvaton ? C’est une coopĂ©rative d’hĂ©bergement numĂ©rique. Leurs serveurs sont en France. Les tarifs sont Ă  prix coĂ»tant. La confidentialitĂ© des donnĂ©es est respectĂ©e (ils participent Ă  la campagne “DĂ©googlisons internet”). A l’usage, il y a de l’info sur ce qui consomme beaucoup d’Ă©nergie (par exemple, les statistiques de suivi de la frĂ©quentation d’un site, que l’on peut dĂ©sactiver).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *