Les 10 principes du code éthique du Designer

J’ai récemment terminé le livre de Mike Monteiro Ruined by Design: How Designers Destroyed the World and What We Can Do to Fix It.

Avec la révolution digitale et le développement de plateformes sur lesquelles nous donnons nos données personnelles, la liste des dérives liées à l’utilisation de ces produits digitaux a explosé. Les manipulations et harcèlements ne sont pas rares et il est de notre responsabilité de Designers de tout mettre en œuvre pour éviter ces conséquences néfastes.

Connu comme l’une des voix les plus virulentes dans le monde du design, Mike Monteiro milite pour une meilleure compréhension des risques de ce que nous créons et une régulation de notre métier avec l’installation d’un code éthique. Une sorte de Serment d’Hippocrate du design qui permettrait aux designers d’obéir à l’éthique plutôt qu’au profit des entreprises pour lesquelles ils travaillent.

Les 10 principes du code éthique du Designer

Monteiro a travaillé sur une liste de 10 principes visant à reconnaître le pouvoir de notre métier et à l’encadrer pour travailler de manière responsable. En voici un résumé.

1. Un designer est avant tout un être humain

Comme tout autre être humain sur la planète, nous – designers – faisons partie du contrat social. En choisissant d’être designer, nous choisissons d’avoir un impact sur les personnes qui entrent en contact avec notre travail, nous pouvons soit les aider, soit les blesser avec nos actions (ou inactions). L’impact de ce que vous créons doit toujours être une considération clé dans notre travail. Chaque être humain est obligé de faire de son mieux pour laisser cette planète en meilleur état que nous ne l’avons trouvée et nous ne dérogeons pas à cette règle.

2. Un designer est responsable du travail qu’il apporte dans le monde

Le design est une discipline d’action. On fait des choses ! Elles vont dans le monde et elles affectent des gens. Les choses que nous fabriquons ont des conséquences. Nous en sommes responsables. Le travail que nous produisons porte notre nom. Bien qu’il soit certainement impossible de prédire comment l’un de vos travaux peut être utilisé, cela ne devrait pas être une surprise lorsqu’un travail destiné à blesser quelqu’un remplit sa mission. Nous ne pouvons pas être surpris lorsqu’une arme que nous avons conçue tue quelqu’un. Nous ne pouvons pas être surpris lorsqu’une base de données que nous avons conçue pour répertorier les immigrants fait expulser ces immigrants. Lorsque nous produisons sciemment un travail destiné à nuire, nous abdiquons notre responsabilité. Lorsque nous produisons par ignorance un travail qui nuit aux autres parce que nous n’avons pas considéré toutes les ramifications de ce travail, nous sommes doublement coupables. Le travail que vous apportez au monde est votre héritage. Il vous survivra. Il parlera pour vous. 

3. Un designer place l’impact avant la forme

Nous devons craindre les conséquences de notre travail plus que nous n’aimons la créativité de nos idées. Nous devons juger de la valeur de notre travail en fonction de cet impact, plutôt que de considérations esthétiques. On ne peut pas dire qu’un objet conçu pour nuire aux gens soit bien conçu, peu importe à quel point il est esthétiquement agréable, car bien le concevoir, c’est le concevoir pour nuire aux autres.

4. Un designer doit à son employeur non seulement son travail, mais aussi ses conseils

Notre travail n’est pas seulement de produire des choses mais aussi d’évaluer l’impact que ces choses peuvent avoir sur le monde. Si cet impact est négatif, il est de notre devoir d’en faire part à notre client ou employeur et de trouver une autre solution. S’il est impossible d’éliminer l’impact négatif de ce travail, c’est à nous de l’empêcher de voir le jour.

5. Un designer recherche la critique

On ne peut pas réparer un gâteau une fois qu’il est cuit.” C’est pourquoi la critique doit être sollicitée et accueillie à chaque étape du processus de conception. Il est de notre responsabilité de demander des critiques.

6. Un designer connaît son public

Pour savoir si nous résolvons correctement un problème, nous devons nous entourer de personnes qui y font face. Soit en incluant ces profils dans l’équipe si c’est possible, soit en allant à la rencontre de notre public.

7. Un designer prend tous les utilisateurs en compte

Lorsque nous décidons pour qui nous concevons, nous faisons une déclaration implicite sur qui nous ne concevons pas. Pendant des années, nous avons qualifié les personnes qui n’étaient pas cruciales pour le succès de nos produits de « edge cases ». 

Ce sont les mères célibataires qui se font prendre sur les bords des feuillets d’autorisation « les deux parents doivent signer ». Ce sont les immigrants qui se présentent pour voter et ne peuvent pas obtenir de bulletins de vote dans leur langue maternelle. Ce ne sont pas des cas extrêmes. Ce sont des êtres humains et nous leur devons notre meilleur travail.

8. Un designer fait partie d’une communauté professionnelle

Nous faisons partie d’une communauté professionnelle, et la façon dont nous travaillons affecte tout le monde dans cette communauté. Si vous êtes malhonnête avec un client ou un employeur, le designer derrière vous en paiera le prix. Si vous travaillez gratuitement, le designer derrière vous devra faire de même. Si un designer quitte un emploi parce qu’on lui a demandé de se comporter contre son code éthique et que vous acceptez ce travail, vous desservez non seulement toute la communauté mais aussi tous les humains qui seront impactés par votre travail.

9. Un designer apprécie la diversité de ses pairs

Nous devons faire de la place pour que les voix marginalisées se fassent entendre dans la profession. La diversité conduit à de meilleurs résultats et solutions. La diversité conduit à une meilleure conception. 

10. Un designer prend le temps d’analyser son travail

Personne ne se réveille un jour en essayant de jeter son éthique par la fenêtre. Cela se fait lentement. Prenons le temps de l’auto-réflexion. Tous les quelques mois, ou après chaque projet. Évaluez les décisions que vous avez prises récemment. Restez-vous fidèle à qui vous êtes ? Votre travail est un choix. Faite le correctement.

Le texte intégral et original est disponible sur le site de l’agence Mule, créée par Mike Monteiro. Charge à nous de l’utiliser, le compléter, le diffuser pour que chaque designer s’engage à créer de bons produits. 

Designer est un métier passionnant mais aussi un métier dangereux de par son influence. La manière dont nous construisons nos produits peut avoir des impacts à très grande échelle. A nous de faire en sorte que ces impacts soient positifs pour le monde.

Vous pouvez contribuer à créer un web plus respectueux de la planète en partageant cet article pour éveiller les consciences :)
  •  
  •  
  •  
Publié le
Catégorisé comme Comprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *